Qui dit été dit vacances, promenade dans les champs, bronzage à la plage ou encore balade en forêt. Et c’est souvent après cette dernière activité, qu’on peut se faire mordre par ces petites bêtes dont on entend de plus en plus parler chaque année : Les tiques.

Mais avant tout, qu’est-ce que les tiques ?

De la famille des arachnides (acariens et araignées), ces petites bêtes sont hématophages (elles se nourrissent de sang). Elles sont le plus souvent cachées dans les buissons, les bois, les herbes hautes et ne peuvent s’attraper que par contact directe avec l’hôte. Puis , il peut arriver très fréquemment qu’elles s’installent dans un endroit isolé du corps de l’hôte : pli de l’aine, arrière des genoux, aisselles, racine des cheveux, …

Comment reconnaître une morsure de tique infectée ?

Une morsure de tique peut sembler anodine, mais à vrai dire, si celle-ci est infectée elle peut transmettre des bactéries et/ou virus. Si elle porte la bactérie « borrelia » par exemple, il y a de grand de chance qu’elle vous transmette la maladie de Lyme. C’est pour cela qu’il faut surveiller une morsure de tique 1 mois. En effet, le signe le plus caractéristique d’une infection est un érythème migrant : C’est une plaque rouge circulaire qui s’étend avec une auréole blanche en son centre. Si c’est le cas, ou si c’est un enfant de moins de 8 ans, il est obligatoire d’aller chez le médecin, qui vous mettra éventuellement sous antibiotiques.

Que faire en cas de morsure ?

Il faut retirer la tique le plus rapidement. Celle-ci reste généralement sur le corps, et plus elle y reste plus il y a risque d’infection. On la retire donc doucement avec un tire-tique, en faisant attention à ne pas laisser la tête (rostre) à l’intérieur.

Comment prévenir les tiques ?

  • Il faut se couvrir de vêtements clairs, qui permettront une meilleure visibilité de la tique, couvrant bras et jambes, avec des chaussures fermées
  • Au retour de la balade en forêt (ou autre endroit où il y a possibilité d’avoir des tiques) se changer, inspecter son corps (leurs piqures étant indolores dû à leurs injections d’anesthésiants, on ne sent rien) mais aussi ceux des enfants
  • Utiliser des huiles essentielles en prévention : Il y a l’huile essentielle de tea-tree qui est très efficace contre les tiques. On peut en mettre 1 à 2 gouttes mélangées avec de l’huile végétale, à appliquer sur les parties découvertes mais aussi sur les parties isolées (citées plus haut), avant et après la balade. On peut aussi utiliser l’huile essentielle de lavande vraie, avec la même posologie et zone que le tea-tree, cependant on peut aussi l’appliquer (toujours diluée) sur la morsure de tique pour apaiser l’irritation.
  • L’utilisation des répulsifs pour textiles comme le Aromapic Anti-tiques de chez Pranarom, qui peut être appliqué dès 3 ans, vous protégera des tiques jusqu’à 3 jours

 

Avec tout ça, vous êtes enfin paré à lutter contre les tiques et profitez de vos balades en forêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *